Témoignages d’adhérents

Jean-Jacques Lesaffre, adulte, élève en piano avec Irina Picard

Bonjour à tous,

Jusqu’à quand le repli… l’isolement… la promiscuité… l’inactivité…? Comme tout le monde, nous devons nous adapter et nous conformer au « confinement » au service de la non prolifération du virus. Avec mon épouse, nous avons la chance de partager une vie d’amour et de valeurs communes depuis plus de 45 ans. Aujourd’hui retraités nous avons une deuxième chance : habiter en maison individuelle avec un jardin. Troisième chance, pour l’instant, aucun de nous dans notre famille, n’est atteint par une quelconque affection. Tout cela rend notre confinement plus que supportable. Le printemps, lui, n’est heureusement pas soumis au coronavirus et il commence déjà à nous offrir les premières opportunités d’activités « en extérieur ». C’est aujourd’hui un luxe qui n ‘était pas forcément apprécié comme tel précédemment et c’est plutôt ma partie. Mon épouse, quant à elle, se consacre aux différents services quotidiens à rendre à certains de nos voisins, plus âgés : approvisionnement, médicaments…. le soutien d’une présence rassurante bien que mesurée. L’activité ne manque pas. Mais je dois souligner que ma plus grande chance en la circonstance est d’avoir osé reprendre mes leçons de piano à l’âge de 70 ans ! (après 60 ans d’absence…). C’est un conseil que je suggèrerais volontiers de suivre à celles ou ceux qui souhaiteraient s’y remettre ou s’y mettre, même sur le tard…Pensez-y !… Le bénéfice est incalculable. Surtout à la maison et en période de confinement. En effet la musique occupe, aujourd’hui, plus de la moitié de mon temps que je ne vois pas passer entre la reprise de l’apprentissage de la lecture (mon point faible qui s’améliore sensiblement), la pratique (reprise de certaines partitions et passages qui demandent à être nuancés et sécurisés) plus le déchiffrage et les travaux suggérés par ma prof, Irina, avec laquelle j’ai vraiment l’impression de progresser. Je suis convaincu que le Ménestrel y est pour quelque chose. La navigations sur le web, bien orientée, fait partie des possibilités non seulement d’enrichissement culturel mais aussi de créativité quant à la réduction des distances. Peut-être avez-vous déjà entendu cette fameuse Arlésienne de G. Bizet interprétée sur youtube  par une association de 26 musiciens éloignés les uns des autres et regroupés en un même orchestre avec Skype ? Je vous donne ici le lien à appeler sur youtube : CultureChezNous Cela entretient la bonne humeur ! Bon courage bon confinement ! Avec mes amicaux et musicaux sentiments, A bientôt. Jean-Jacques Lesaffre

Louis et Antoine Descabannes, 4 et 5 ans, éveil musical avec Chloé Boda

Bonjour à l’ensemble du corps professoral,
Voici un petit temoignage de nos deux garcons Louis et Antoine, 4 et 5 ans, en classe d’ eveil musical avec Chloé : “Nous avons adoré voir Chloé nous jouer de ses instruments de musique et avons eu plaisir à l’accompagner au chant. C’etait une belle surprise de la voir sur l’écran, un grand merci pour son initiative! Nous continuer chaque jour à écouter de la musique avec nos parents, la chanson preferée de Louis en ce moment est “Dors” de Clara Luciani. Enfin, mom frere et moi aimons toujours autant jouer au piano de papa et maman. Des gros bisous à Chloé et tous les professeurs du Menestrel. A tres vite!!😘”

William Afonso, 5 ans, éveil musical avec Clémentine Buonomo

Bonjour,   Nous espérons que vous vous portez toutes bien ainsi que vos proches. Merci pour tout le travail fourni pour que nous puissions continuer de chez nous l’éveil musical de William. Le Kantele manquait alors nous avons essayé d’en fabriquer un avec ce que nous avions à la maison. L’objet est beau mais le son …. une catastrophe 🙂 Nous allons donc plutôt suivre la vidéo de Clémentine et faire notre cuica.   A bientôt

Matthieu Tantet, 13 ans, trombone avec Thibault Mortegoute

Je profite de ce message pour remercier très vivement et très sincèrement les professeurs et l’ensemble de l’équipe pédagogique du Ménestrel pour la mise en place de la continuité pédagogique musicale à la maison. Je sais qu’il s’agit d’un énorme travail d’adaptation et d’innovation chaque jour.  Alors un grand merci à tous. Que chacun prenne grand soin de soi auprès des siens, Bien cordialement,

Journal de Juliette Rémy, 4 ans, éveil musical avec Clémentine Buonomo

Qu’est ce que tu as fait ? Je fais les ateliers de musique à la maison, car l’école de musique est fermée à cause de la maladie. Comment fais tu les ateliers d’éveil ? On a fabriqué des instruments avec les vidéos de Clémentine. On a fait de la musique avec un xylophone coloré. J’ai chanté avec maman, j’ai regardé des vidéos avec Papa pour apprendre à reconnaître les instruments de musique, et j’ai mis de la musique pour danser

Qu’est ce que tu as fait ?  J’ai fabriqué 2 Cuica avec Papa. On a regardé la vidéo de Clémentine et on l’a fait avec une grosse boite de lait, et de la ficelle que je trempe. Avec une petite boite de sauce tomate, j’ai fait une autre petite Cuica. Elles n’ont pas fait le même son. La grande Cuica fait la grosse voix, alors que la petite boite fait une petite voix.

Qu’est ce que tu as fait ?Avec la vidéo de Clémentine, j’ai fait des maracas. On a mis des graines dans des pots. : des nouilles sèches dans un pot de yaourt en plastique, fermé avec un ballon ; des haricots dans un pot de bébé en verre ; du riz dans un pot de bébé en verre.Qu’est ce que tu as remarqué ?Ça fait pas le même bruit quand on le met dans le plastique et dans le verre. Le riz fait moins de bruit que les haricots et les nouilles.

Qu’est ce que tu as fait d’autre ? J’ai regardé des vidéos avec papa pour découvrir des instruments. Tu as vu quels instruments dans les vidéos ?J’ai vu le violon, l’instrument que je préfère. J’ai aussi vu le violoncelle et  la contrebasse et la harpe. Après il y avait la flûte, c’est drôle on souffle et l’instrument est sur le coté. Il y a aussi la trompette, le trombone, c’est marrant il y a une grande poignée que le monsieur pousse et tire. j’ai vu le hautbois et le saxophone. On a vu aussi la batterie, le xylophone, la grosse caisse, les castagnettes, les maracas, un triangle que le monsieur de la vidéo a sorti de sa poche. Il y avait un gong, c’est comme dans l’émission Fort BOYARD pour démarrer le jeu. Dans l’émission des chansons que je regarde le soir, il y a aussi un piano et des guitares. Qu’est ce que tu as fait ? Dans la vidéo de la flûte, le monsieur dit que c’est comme faire un son en soufflant dans une bouteille, alors j’ai essayé avec une bouteille en plastique, mais cela ne marchait pas bien, alors j’ai essayé avec une bouteille en verre et ça a fait du son. Ça fait un gros son.

Qu’est ce que tu as fait ?J’ai essayé de joué «  Pomme de reinette et pomme d’Api » au Xylophone. D’abord papa m’a aidée, et ensuite j’ai essayé de le faire toute seule. Et tu sais lire les notes de musique ? Non, parce que je suis petite, mais sur mon livre les notes sont représentées de la couleur des lames du xylophone pour que je puisse apprendre à faire des musiques faciles. Maintenant, j’attends la prochaine vidéo de Clémentine pour avoir de nouvelles idées d’instruments de musique avant de pouvoir retourner à l’école de musique.

Philippe Vanderriele, violoncelliste, élève de Maïa St-Paul et de l’orchestre à cordes adultes dirigé par France-Pascale Chevalier

Je suis élève adulte de Maïa. Comme nombre d’adhérents j’imagine, je suis confiné chez moi depuis un mois. Je continue cependant à prendre mes cours de violoncelle en visio-conférence, solution somme toute peu commode mais qui permet de garder contact avec son apprentissage musical.

Mais je voulais plutôt témoigner d’un autre aspect de mon travail amateur, à savoir la composition, activité chronophage qui habituellement avance lentement en ce qui me concerne. Cependant, avec tout ce temps libre, cela m’a permis de réaliser un projet assez étonnant en 3 temps :

J’ai tout d’abord composé une œuvre pour violoncelle électrique avec looper afin de pouvoir jouer en « ensemble »  seul chez moi. Ayant pour habitude en temps normal de jouer dans un quatuor de violoncelles amateur, j’ai donc dans un deuxième temps réécrit le morceau pour ce petit ensemble. Enfin, ayant fait écouter ce travail à l’ensemble adultes, France-Pascale et plusieurs musiciens de l’ensemble m’ont demandé si je pouvais en faire une version pour quatuor à cordes. J’ai pensé que l’adaptation serait assez simple. Il n’en fut rien et c’est presque une réécriture complète qu’il a fallu réaliser. Mais j’ai tenu le défi !

Un petit mot sur la pièce, intitulée « Pulsars » en référence aux étoiles à neutrons qui émettent des ondes radios perceptibles jusque sur Terre : au départ le son d’un pulsar . Ce sont les staccatos du  violon 1 qui illustrent cette onde radio. D’autres astres, attirés par ce « phare cosmique » s’agglomèrent à lui  de manière régulière ( entrée toutes les 8 mesures des thèmes des autres instruments). Puis le schéma se reproduit pour un autre pulsar. Chaque instrument sera à son tour un pulsar ( dans l’ordre violon 1, violon 2, violoncelle, alto et à nouveau violoncelle pour le final). Le morceau se termine par une longue descente fuguée de l’alto. J’espère que nous pourrons le déchiffrer avec l’ensemble adultes à la reprise…

J’ai cependant réalisé un rendu audio et une vidéo « spatiale » de ce morceau pour mieux illustrer la musique. Voici le lien pour visionner et surtout écouter :https://we.tl/t-gWAZ2iCV1K . A noter que le rendu audio n’est malheureusement pas réalisé avec de vrais instruments mais avec des banques de sons…Bonnes vacances de Printemps malgré ce confinement.

Emma Barbare, violoniste, élève en Cycle 1

Un petit clin d’œil d’Emma Barbare, grande fan du petit sorcier Harry Potter qui voulait envoyer un petit extrait du thème  au violon. (Ce n’est pas un morceau travaillé avec son professeur, elle l’a travaillé toute seule). Elle voulait surtout se rapprocher un petit peu du Ménestrel car cela lui manque beaucoup et faire un petit coucou  🙂